Les Points Importants

  • Les liens internes peuvent être plus importants que les backlinks dans certains cas.
  • Les backlinks sont comme les fils d’une centrale électrique à votre maison, et les liens internes comme les fils de votre disjoncteur à vos prises.
  • Certains types de liens internes ont plus de valeur que d’autres, mais ils fonctionnent tous ensemble pour transmettre le sens, la hiérarchie et l’autorité afin d’aider les moteurs de recherche à comprendre votre site Web.

En tant qu’adeptes du SEO, nous savons tous à quel point les backlinks sont précieux. Mais, saviez-vous que les liens internes peuvent être encore plus importants ?

Vous êtes choqué ? Vous n’êtes pas le seul. En fait, la plupart des responsables SEO surinvestissent dans les backlinks lorsqu’ils ont déjà des tonnes d’autorité sans avoir une stratégie de liens internes claire.

Et c’est une énorme erreur.

Je développe des stratégies de référencement naturel depuis des années. Au cours de cette période, j’ai beaucoup appris sur les leviers à actionner, la force avec laquelle il faut les actionner et l’ordre dans lequel il faut les actionner pour obtenir les meilleurs résultats. Et croyez-moi, les liens internes sont un levier très puissant – si vous les utilisez de manière stratégique.

Dans ce guide SEO complet sur les liens internes, je vais révéler tout ce que j’ai appris sur les liens internes. Si vous avez déjà un bon niveau en SEO, et que vous reproduisez les techniques de ce billet, vous améliorerez vos performances de référencement.

Mieux encore, cette stratégie ne prend qu’une heure par semaine à mettre en place ! 

Qu’est-ce qu’un lien interne ?

Un lien interne est un lien hypertexte entre deux pages d’un même site Web. Ils transmettent le PageRank (ou valeur SEO) ainsi que le contexte par le biais du texte d’ancrage et du contenu environnant.

La plupart des définitions des liens internes utilisent le mot domaine au lieu de site Web. Mais cela devient un peu délicat à cause des sous-domaines. Si votre site Web comporte plusieurs sous-domaines, les liens entre eux doivent être considérés comme internes, car vous êtes propriétaire de ces sites. Par exemple, si je crée un lien vers notre sous-domaine « Carrières », c’est un exemple de lien interne.

Cependant, qu’en est-il des sous-domaines sur WordPress et Blogspot qui appartiennent à des personnes différentes ? Chacun de ces sous-domaines est techniquement un site web différent avec des propriétaires différents. Les liens entre eux doivent donc être considérés comme externes.

En d’autres termes, si vous pouvez ajouter des liens entre deux pages web, et qu’elles se trouvent sur le même domaine, il s’agit de liens internes.

La différence entre liens internes, externes et backlinks

Les liens internes en html sont identiques aux backlinks car ce sont tous deux des types d’hyperliens. Ils contiennent chacun un attribut href, un texte d’ancrage et parfois un attribut rel supplémentaire.

Cependant, chacune d’entre eux a un objectif différent et apporte de la valeur de différentes manières.

Les backlinks

Les backlinks sont des hyperliens entre deux pages de sites Web distincts. Ils augmentent l’autorité de votre site Web, ce qui vous permet d’être mieux classé dans les SERP de Google. On les compare souvent à des votes pour votre site Web

Vous pouvez gagner ces liens naturellement ou les acquérir par le biais d’une approche stratégique. Les backlinks sont essentiels au succès de votre référencement, car ils constituent l’un des trois principaux facteurs de classement de Google.

Les liens internes

Les liens internes, quant à eux, ne renforcent pas l’autorité de votre site Web parce que vous pouvez les ajouter vous-même. Cela reviendrait à voter pour vous-même ou à souffler dans votre propre voile.

Au lieu de cela, ils canalisent l’autorité et la pertinence existantes de vos backlinks à travers votre site Web.

Les liens externes

Enfin, les liens externes sont simplement des hyperliens qui pointent de votre site Web vers un domaine différent. Ils sont précieux si vous souhaitez citer une source ou renvoyer à un contenu plus approfondi sur un sujet que vous ne traitez pas.

Certains spécialistes du référencement affirment que la création de liens vers des sites à forte autorité favorise vos efforts de référencement. Il existe de nombreuses études à ce sujet, si vous voulez les lire. Cependant, je ne suis pas entièrement convaincu. D’un côté, vous devriez créer des liens lorsque vous citez des faits et des sources – surtout pour les informations sensibles. Mais ajouter un lien aléatoire ne profite ni aux utilisateurs ni au référencement naturel de votre site.

En fin de compte, je pense que les liens externes ne sont pas un signal de classement, mais ils peuvent renforcer la crédibilité lorsqu’ils sont bien faits. Si vous mentionnez une statistique ou si vous tirez quelque chose de l’article de quelqu’un d’autre, vous devez absolument créer un lien vers celui-ci.

Pourquoi les liens internes sont-ils si importants ?

La recherche Google a parcouru un long chemin depuis les premiers jours de la simple correspondance de mots clés. Google utilise désormais le traitement du langage naturel (NLP) pour mieux comprendre une requête sur dix.

Mais les algorithmes sont loin d’être parfaits. Ils ont besoin de contexte pour comprendre le sujet d’une page, sa relation avec les autres pages et son importance sur votre site Web.

C’est la véritable valeur des liens internes. Ils renforcent l’architecture de votre site, transmettent du sens, créent de l’autorité, et bien plus encore.

Les liens internes sont comme des fils électriques

Imaginez votre maison comme exemple.

Les backlinks sont comme les fils d’une centrale électrique à votre maison, et les liens internes sont les fils de votre disjoncteur à vos prises. Quel que soit le nombre de fils dans votre maison, vos lumières ne fonctionneront pas si vous ne connectez pas votre maison au réseau.

De même, si vous construisez une chambre supplémentaire dans votre maison, mais que vous oubliez de la câbler, cette pièce ne sera pas alimentée en électricité, même si le reste de la maison l’est. En ce sens, les liens brisés ressemblent beaucoup aux fils électriques. Si vous coupez un fil, ou si le disjoncteur se déclenche, le courant ne passera pas dans les prises à l’autre bout.

Cette métaphore illustre le concept de liens internes en termes de PageRank ou d’équité des liens. Mais elle n’aborde pas vraiment tous les autres avantages des liens internes qui en font un élément essentiel de votre stratégie de référencement.

Revenons au point initial, à savoir pourquoi je pense que les liens internes peuvent être plus importants que les backlinks.

La structure du site web

Les liens internes sont un peu comme un organigramme pour votre site Web. Ils regroupent des pages et des sections connexes, comme les départements d’une entreprise. Cela renforce le contexte et la pertinence ainsi que la profondeur de votre couverture d’un sujet.

Votre stratégie de liens internes s’associe à la navigation et à la structure des URL de votre site Web pour favoriser une architecture de site Web favorable au référencement.

Hiérarchisation du contenu

Les liens internes aident Google à comprendre les pages les plus importantes de votre site Web. Les moteurs de recherche considèrent que les pages comportant de nombreux liens internes sont plus importantes que celles qui en comportent moins. C’est particulièrement vrai lorsque vous créez des liens vers ces pages à partir de votre navigation, car cela indique à Google que vous souhaitez que les utilisateurs les trouvent.

Le contexte

Imaginez que vous vous rendiez au bureau de référence de votre bibliothèque locale et que vous disiez « comptoirs de cuisine ». La bibliothécaire n’aurait aucune idée de ce que vous cherchez. Elle pourrait donc vous proposer une liste de magasins locaux, des livres sur les styles de comptoirs, ou vous orienter vers des vidéos Youtube de bricolage pour installer un comptoir.

Google a également besoin du contexte pour comprendre à la fois les requêtes de recherche et les pages Web. Les éléments de référencement sur page, tels que les titres de page, les balises H1, les URL et les sous-titres, fournissent aux moteurs de recherche davantage de contexte sur une page.

Mais les liens internes le font aussi. Et ce n’est pas seulement le texte d’ancrage qui offre le contexte, non plus. Le contexte du lien dans la phrase, le paragraphe et le sous-titre de la page de référence fournit également des indices précieux sur ce qui se trouve à l’autre bout de ce lien.

L’autorité

La dernière pièce du puzzle est l’autorité. Que vous appeliez cette métrique « jus de lien », « PageRank », « autorité de la page » ou « évaluation de l’URL », le concept est le même. Les pages de votre site Web qui reçoivent le plus de liens entrants provenant de domaines de confiance ont le plus de valeur à transmettre aux autres URL de votre site.

En termes simples, si une page a des tonnes de liens entrants de haute qualité, trouvez des occasions d’ajouter des liens internes pertinents pour distribuer cette autorité à d’autres pages de votre site Web.

Les bénéfices d’une bonne stratégie de liens interrnes

Outre les signaux de référencement que nous venons d’évoquer, une structure de liens internes bien conçue présente plusieurs autres avantages essentiels s’agissant de référencement naturel.

Les liens internes améliorent l’expérience utilisateur et la conversion

La création de liens internes est un excellent moyen d’offrir une expérience utilisateur de qualité tout en faisant entrer les clients potentiels plus profondément dans votre entonnoir. À mesure que les utilisateurs consomment votre contenu, ils se posent davantage de questions. En anticipant ces questions, vous pouvez guider leur processus de réflexion. Ensuite, en ajoutant stratégiquement des liens internes à votre contenu, vous les inciterez à agir.

Lorsque vous fournissez aux utilisateurs ce qu’ils veulent, ils sont plus susceptibles de rester sur votre site Web au lieu de retourner sur Google pour obtenir des réponses. Cela amplifie la notoriété de la marque, renforce la confiance, favorise la fidélité à la marque et augmente les ventes.

Les moteurs de recherche s’en servent pour explorer votre site

Les liens sont le moyen le plus efficace pour Google de découvrir un nouveau contenu. Si une URL n’a pas de liens internes ou de backlinks, Google risque de mettre beaucoup plus de temps à la trouver.

Googlebot et les autres robots d’exploration du Web parcourent littéralement le Web d’un lien à l’autre. Plus le nombre de liens d’une nouvelle page ou d’un nouvel article est élevé, plus Google a de chances de la trouver.

Les pages internes sans aucun lien sont appelées pages orphelines. Il est toujours utile de vérifier votre site Web pour s’assurer que chaque page importante possède au moins un lien interne.

Tous les liens internes n’ont pas la même valeur

Tout comme les backlinks, certains types de liens internes ont plus de valeur que d’autres. En fait, Google a déposé des brevets qui transmettent le PageRank différemment en fonction de la probabilité qu’un utilisateur clique sur un lien. Pour en savoir plus, lisez l’article de Bill Slawski intitulé « Reasonable Surfer Model« .

Je vais décomposer les différents types de liens ci-dessous, dans l’ordre de la valeur la plus élevée à la valeur la plus faible, en expliquant comment chacun d’entre eux peut aider votre site Web.

Les liens internes dans le corps de page

Ce sont les types de liens internes les plus importants pour le référencement car ils transmettent à la fois le contexte et l’autorité à la page de destination. Considérez-les comme les câbles en fibre optique des liens, car ils transportent beaucoup d’informations.

N’oubliez pas que Google continue de faire évoluer son algorithme pour mieux comprendre le sens et le contexte. Il ne se contente plus de regarder le texte d’ancrage. Google extrait également des informations des mots qui entourent les liens. Plus vous transmettez de sens, d’intention et de contexte dans le texte qui entoure votre lien, mieux Google comprendra la page vers laquelle vous vous dirigez.

Enfin, nous ajoutons intentionnellement des liens internes à notre contenu, que ce soit pour citer une source, inciter à cliquer ou simplement fournir des informations supplémentaires. Par conséquent, ces types de liens internes transmettent plus d’autorité de page de la page de liaison à la page de destination que les liens de navigation qui apparaissent sur chaque page de votre site Web.

Les fils d’Ariane

Tous les sites Web n’ont pas besoin de fils d’Ariane. Vous remarquerez que nous ne les utilisons pas car notre architecture est assez simple. Cependant, les sites de commerce électronique comportant des dizaines de milliers de pages de produits devraient absolument les utiliser.

Pour ceux qui se grattent la tête, le fil d’Ariane est une simple fonction de navigation sur les sites Web, située en haut de la page, qui indique où vous vous trouvez dans la hiérarchie du site. Voici un exemple de ce à quoi ils peuvent ressembler :

Les fils d’Ariane sont un excellent moyen d’améliorer l’expérience utilisateur, car les utilisateurs peuvent facilement revenir à n’importe quel point de la hiérarchie du contenu. Elles fournissent également une feuille de route claire qui indique aux moteurs de recherche comment votre contenu est organisé et les aide à découvrir les sections importantes de votre site Web.

Enfin, les fils d’Ariane transmettent de précieux backlinks. La meilleure partie de tout cela ? Une fois que vous les avez intégrés à votre site Web, ils sont automatisés ! Cela signifie que vous n’avez pas à les ajouter à chaque fois que vous publiez une nouvelle page, comme vous le faites avec les liens de corps.

Les liens de navigation principale

Si l’on s’en tient à l’analogie avec les fils, les liens de navigation sont plutôt des fils à large bande. Ils communiquent des tonnes d’informations sur la hiérarchie et la structure du site, mais ils ne transmettent pas de PageRank ou de contexte comme le font les liens du corps.

En outre, les liens de navigation sont le principal moyen pour les utilisateurs de découvrir votre contenu le plus important. Ainsi, même s’ils ont moins de valeur du point de vue de l’autorité, ils constituent toujours une partie essentielle de votre structure de liens internes.

Les appels à l’action et les liens dans les barres latérales

Les liens de la barre latérale sont généralement plus axés sur la navigation, comme une liste de catégories ou de contenu connexe, et les modules CTA ont tendance à être plus axés sur le commerce, ils transmettent donc très peu de PageRank.

Cependant, vous pouvez les exploiter stratégiquement pour améliorer l’ergonomie et la facilité d’exploration du site.

Créez un module de barre latérale avec des liens vers des contenus similaires. Vous pouvez choisir les 5 premières pages ayant la même balise ou la même catégorie, ou des URL que vous sélectionnez manuellement dans un groupe de sujets (nous y reviendrons plus tard). Vous pouvez également créer des liens vers des pages profondes qui ne s’intègrent pas naturellement dans le corps du contenu ou la navigation de vos modules de barre latérale.

Ce serait comme un vieux fil de téléphone (vous vous en souvenez ?)

Les liens en pied de page

Il est normal que les liens de pied de page soient en bas de la liste. En termes d’autorité, ils ne vous apportent pas grand-chose. Les gros pieds de page qui sont encombrés de trop de liens ont tout simplement l’air de spammer. Créez plutôt des liens vers votre page de contact, votre page de confidentialité, vos clauses de non-responsabilité et votre page « À propos de nous ».

Les liens en bas de page ressemblent plus à deux boîtes de conserve reliées par une ficelle qu’à un fil qui transfère des données. Ils sont surtout là pour la navigation.

Les bonnes pratiques pour la construction de liens internes

Maintenant que nous avons abordé le pourquoi des liens internes, nous pouvons passer au comment. Les meilleures pratiques suivantes sous-tendent la stratégie de référencement de ce site Web.

Intégrez le SEO à votre stratégie de contenu

En gardant le référencement naturel en tête lorsque vous développez votre stratégie de contenu, vous créez naturellement un contenu idéal pour les liens internes. Pensez à vos personas, à leurs points de douleur et au parcours qu’ils suivent sur le chemin de la conversion.

Comment vos clients envisagent-ils leurs problèmes et les solutions possibles ? Quels termes recherchent-ils dans Google ? Quelle est l’intention derrière ces mots clés et dans quel format votre contenu doit-il être présenté ?

Publiez un contenu qui répond aux besoins immédiats de votre public et anticipez l’évolution de ses questions au fur et à mesure qu’il progresse dans l’entonnoir. Ensuite, ajoutez des liens internes de manière stratégique pour capter leur intérêt au moment précis où ils pensent à la prochaine question.

Utilisez des clusters de contenu, et des articles pilliers

Nous pouvons pousser le concept ci-dessus un peu plus loin en utilisant les groupes de sujets. Vous ne savez pas comment ils fonctionnent ? J’explique ici ce que sont les groupes de thèmes, qui sont essentiels à notre stratégie de liens internes.

En bref, les groupes de thèmes sont des ensembles de contenus connexes qui couvrent collectivement des concepts généraux. Chaque groupe possède une page pilier et de nombreuses pages de soutien. Si vous imaginez quelque chose comme une grande roue, vous avez tout à fait raison.

La raison pour laquelle les groupes de thèmes sont si efficaces dans une stratégie de liens internes est qu’ils forment des pôles de contenu pertinent.

Chaque page pilier donne un aperçu d’un sujet de haut niveau et présente divers sous-thèmes. Ensuite, les pages piliers renvoient à des articles de blog plus détaillés sur ces sous-thèmes à partir de sous-titres appropriés. Ces articles de blog sont appelés pages groupées et renvoient à la page principale du pilier. Les pages groupées renvoient également les unes aux autres, le cas échéant, et même à d’autres pages piliers.

Les groupes de sujets permettent de démontrer à Google l’expertise et l’étendue de la couverture. Plus important encore, ils organisent votre contenu en sous-thèmes et passages de taille réduite, ce qui est précisément ce dans quoi Google investit actuellement.

Google a récemment annoncé qu’il avait fait une percée dans le classement qui lui permet de mieux comprendre la pertinence des passages individuels de vos pages, et même de les indexer séparément.

Faire des liens à partir des pages à forte autorité

Certaines personnes rendent cette tâche plus difficile qu’elle ne doit l’être. Dès lors que vous avez accès à un outil comme Moz ou Ahrefs, vous pouvez évaluer l’autorité relative des pages de votre site Web en fonction de la force de leur profil de liens retour.

Il n’est pas nécessaire de falsifier le PageRank, ni d’utiliser des algorithmes. Veillez simplement à ajouter des liens internes vers des pages pertinentes comportant de nombreux backlinks de qualité. Plus il y a de backlinks, plus vous pouvez ajouter de liens sans trop diluer leur valeur.

Utilisez les mots-clés dans les ancres de texte

Certains experts en référencement recommandent d’y aller mollo sur le texte d’ancrage à correspondance exacte ou vous pourriez être pénalisé par Google. Je ne suis absolument pas d’accord.

Il est inconcevable que Google pénalise un site Web de qualité parce qu’il renvoie à son propre contenu depuis son propre domaine en utilisant un texte d’ancrage approprié, basé sur des mots clés.

C’est votre site Web. Vous avez le droit de faire ce que vous voulez. Mais n’insérez pas de mots-clés de façon anormale et n’en abusez pas si vous créez des liens retour à partir d’autres sites Web. Tant que vos liens internes et vos textes d’ancrage ont un sens dans leur contexte et qu’ils sont destinés à aider les utilisateurs, ne vous inquiétez pas.

Alors, pourquoi y a-t-il une confusion ? Parce que, en plus des recommandations ci-dessus, Google dit ceci : « Évitez d’utiliser des textes d’ancrage excessivement remplis de mots-clés ou longs uniquement pour les moteurs de recherche. » Certaines personnes interprètent cette déclaration comme un coup de semonce pour éviter d’utiliser des mots-clés à correspondance exacte.

Mélangez vos textes d’ancrage

Le texte d’ancrage est très important. Google l’utilise pour comprendre ce qui se trouve à l’autre bout d’un lien. Le texte d’ancrage influence votre classement, alors pourquoi ne pas l’utiliser à votre avantage ?

Je suis prêt à parier que lorsque vous publiez du contenu, vous voulez probablement qu’il soit classé pour plus que le terme principal, n’est-ce pas ? Vous vous attendez à ce que la page soit classée pour des centaines, voire des milliers de mots-clés à longue traîne qui, collectivement, génèrent des quantités massives de trafic.

Un excellent moyen d’influencer votre classement pour ces termes à faible volume est de les utiliser dans vos liens internes.

Si une page a beaucoup de liens internes avec un texte d’ancrage à correspondance exacte, mélangez-les. Envisagez également d’utiliser des variantes de correspondance large, surtout si elles contribuent à transmettre le contexte ou l’intention de recherche de votre mot-clé cible.

Privilégier la pertinence à l’emplacement

Avez-vous lu que les liens internes situés au-dessus du pli, en haut de la page ou dans le premier paragraphe ont plus de valeur ?

Ces affirmations sont controversées car elles contredisent la position de Google sur la pertinence et l’expérience utilisateur. Le fait d’insérer des liens de façon anormale dans votre contenu, aussi haut que possible, nuit à la convivialité et diminue la confiance. Google mettrait-il en place un signal de classement qui serait mauvais pour les utilisateurs ? C’est peu probable.

Pourtant, il existe des preuves anecdotiques que le placement de liens pourrait être un signal de classement faible si toutes les autres choses sont égales.

  • Google décrie le contenu et les liens entassés au bas des pages de produits uniquement à des fins de référencement.
  • Le contenu situé en haut de la page a tendance à avoir plus de valeur pour le référencement.

Bien sûr, ce signal peut être très faible, voire inexistant. Et il peut varier selon le type de site Web ou le secteur d’activité. Alors, que devez-vous faire ?

Pensez à vos utilisateurs. Ajoutez des liens vers l’endroit le plus pertinent et le plus utile de votre page. Si vous voulez un exemple clair, parcourez cet article. Vous remarquerez que plusieurs sous-titres contiennent un mot clé, comme « groupes de sujets » ou « stratégie de contenu ». Ensuite, j’ai créé un lien vers les pages correspondantes de ces sections en utilisant un texte d’ancrage à correspondance large.

Ces sous-titres contiennent un contexte très pertinent sur les sujets qui entourent les liens. N’oubliez pas que le contexte est roi. Si vous avez une section consacrée à la valeur de l’optimisation des moteurs de recherche, c’est le meilleur endroit pour créer un lien vers un article de blog sur le retour sur investissement du référencement.

Mais si vous n’en avez pas, vous pouvez toujours insérer quelque chose comme je viens de le faire, tant que la phrase est pertinente pour le lien.

Ajoutez des liens internes à votre ancien contenu

C’est une chose dont tout le monde parle et que peu de gens sont assez disciplinés pour faire. Je vais être honnête, plus nous publions de contenu, plus il nous faut du temps pour revenir en arrière et ajouter des liens internes.

Traitez les problèmes de liens internes cassés

Regardons les choses en face. Les liens brisés font partie de la vie en matière de référencement naturel. Plus votre site est grand, plus vous en aurez. J’inclurai également les redirections dans cette section, car parfois, les anciens sites ont de multiples chaînes ou boucles de redirection qui ne valent guère mieux que des liens brisés.

Vous savez déjà que vous devez réparer les liens cassés car ils affectent le PageRank, perturbent l’UX et gaspillent le budget de crawl. Mais, qu’en est-il des redirections ?

Si vous avez répondu non, rappelez-vous l’importance du texte d’ancrage. Si vous redirigez des pages vers une nouvelle URL sans mettre à jour le texte d’ancrage d’origine, ces liens peuvent envoyer des signaux contradictoires à Google sur le contenu de la nouvelle page de destination.

Si vous avez des centaines de milliers de pages sur votre site, cela peut vous faire froid dans le dos. Mais ne paniquez pas. Vous n’avez probablement que quelques dizaines de liens internes personnalisés pointant vers ces pages à partir du contenu du blog. Tous les autres liens sont très probablement des liens de navigation et vous n’avez donc pas à vous en préoccuper.

Utilisez des liens en Dofollow

Si vous êtes dans le métier depuis un certain temps, vous êtes probablement familier avec le PageRank sculpting. À l’époque, les webmasters mettaient en place des liens internes « nofollow » pour empêcher le PageRank de circuler vers des URL indésirables. Cela concentrait efficacement le flux de jus de lien vers les pages d’argent tout en permettant aux liens de fonctionner pour les utilisateurs.

Eh bien, ce n’est plus le cas. Le PageRank s' »évapore » maintenant à travers les liens nofollow. Il ne passe pas par la page de destination et n’est pas redistribué aux autres liens de la page. Il disparaît tout simplement.

En bref, utilisez des liens internes en dofollow, sauf si vous avez des millions de pages de faible valeur que vous ne voulez pas que Google découvre.

Les stratégies de liens internes à éviter

Quelle que soit l’ancienneté de vos activités de référencement, il est fort probable que votre site Web soit affecté par les erreurs courantes suivantes en matière de liens internes. Peut-être avez-vous hérité de la pénalité de quelqu’un d’autre. Ou, comme moi, vous avez appris une tonne depuis que vous avez commencé à faire du référencement.

N’en faites pas trop

Ok, je serai le premier à admettre que je suis coupable de ça. C’est un piège très facile à embrasser. Nous voulons tous réduire nos taux de rebond, augmenter les conversions et faire circuler autant de liens que possible. Et plus vous avez de contenu, plus vous trouverez d’occasions d’ajouter des liens.

Mais il est important de se restreindre. Si vous avez trop de liens internes, vous diluerez votre PageRank et votre contenu aura l’air spammy. De plus, les utilisateurs auront trop de choix pour cliquer, et ne cliqueront probablement sur rien.

Malheureusement, il n’y a pas de chiffre magique lorsqu’il s’agit du nombre de liens à ajouter dans un article. Encore une fois, certains experts se réfèrent à une très vieille vidéo de Matt Cutts, selon laquelle 100 est un bon chiffre à atteindre.

Mais je ne suis pas d’accord avec les chiffres précis.

Au lieu de compter, ajoutez simplement des liens là où vous pensez qu’ils sont les plus pertinents et qu’ils apporteront une certaine valeur aux utilisateurs.

Il est également important de revoir les anciens articles pour lesquels vous avez peut-être fait un excès de zèle. Je sais que je peux certainement corriger certaines de mes vieilles mauvaises habitudes.

N’utilisez pas de structure en silo

Là encore, certaines personnes très respectées dans le monde du SEO ne jurent que par le siloing, c’est-à-dire la création de liens uniquement dans une catégorie ou un groupe de sujets définis. L’idée est que cette technique concentre la pertinence thématique au sein d’un groupe d’URL.

Le problème ? Ce n’est pas comme ça que les sujets fonctionnent. Pensez aux six degrés de séparation (alias la loi de Bacon). Une chose est liée à une autre, qui est liée à une autre et ainsi de suite.

Le marketing de contenu n’est pas directement lié à la SERP de Google. Toutefois, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas le mentionner de manière tangentielle ou que vous ne devez pas créer un lien vers une page qui en traite si vous en parlez sur cette page.

L’idée est de ne pas forcer les liens qui sont hors contexte, mais de ne pas vous limiter non plus en pensant en termes de silos.

Les liens de navigation et l’architecture du site Web sont des domaines où le cloisonnement a un sens.

Ne placez pas de liens dans votre navigation et votre pied de page.

Il s’agit plus d’améliorer l’expérience utilisateur que le classement, mais l’UX va de pair avec le SEO de nos jours. Si vous comprimez des centaines de sous-catégories dans votre navigation, aucun de vos clients ne sera en mesure de trouver ce qu’il est venu chercher. De plus, Google aura du mal à identifier l’objectif de votre site Web.

Au lieu de cela, gardez votre navigation principale propre et limitez les liens internes aux pages les plus importantes de votre site Web. Si vous gérez une grande marque de commerce électronique, par exemple, créez des liens vers les pages de votre catégorie principale et peut-être vers une poignée de vos sous-catégories ou pages de produits les plus utiles.

Essayez d’inclure davantage de liens transactionnels dans votre navigation principale. En revanche, votre pied de page doit être réservé aux liens d’information sur votre entreprise, comme vos pages « À propos de nous », « Politique de confidentialité » et « Avis de non-responsabilité ».

Ne pointez pas vers des pages diférentes avec la même ancre de texte

Ce problème est plus fréquent qu’on ne le pense. Parfois, il se produit parce que les gens ont peur d’utiliser des mots-clés exacts dans leur texte d’ancrage. Par conséquent, ils préfèrent utiliser des mots comme « cliquez ici » ou « dans cet article ».
Dans d’autres cas, c’est le symptôme d’une stratégie de contenu pléthorique qui a produit des dizaines d’articles de blog similaires ciblant tous le même mot clé. La conséquence est qu’aucune de vos pages n’est classée pour le mot-clé ciblé.

Ne gaspillez pas votre link juice

Savez-vous quelles URL de votre site Web ont le PA ou le UR le plus élevé ? Même si vous construisez activement des liens vers des pages cibles spécifiques, vous pouvez être surpris de découvrir que d’autres pages ont naturellement gagné beaucoup de liens intéressants.

Cela vaut la peine de vérifier vos pages les plus liées au moins une fois par trimestre. J’aime utiliser le rapport Ahrefs Top Pages by Links. Non seulement vous pouvez repérer le contenu qui attire naturellement d’excellents liens pour reproduire leur succès, mais vous serez également en mesure de capturer cette valeur et de la canaliser plus efficacement à travers votre domaine.

Les meilleurs outils pour construire des liens internes

Maintenant que vous savez comment créer des liens internes, découvrons quelques outils qui vous faciliteront la vie.

Il existe sans doute des dizaines d’outils formidables pour vous aider à repérer et à créer des liens internes. Je préfère rester à l’écart des outils d’insertion automatique de liens, car ils enfreindraient toutes les règles que nous venons d’aborder.

Voici une liste de mes outils préférés que j’utilise presque tous les jours.

Yoast SEO Premium

Notre blog fonctionne sous WordPress, et j’adore le plugin Yoast. Il est génial en général, mais il est particulièrement utile pour les liens internes. L’outil suggère des pages à lier en fonction de leur importance pour votre domaine et de la pertinence de leur contenu par rapport au contenu de la page.

L’outil de liens internes de Yoast ne se contente pas de rechercher des correspondances de mots clés sur la page. En fait, il suggère souvent d’ajouter des liens aux pages même si le mot clé cible n’est pas mentionné sur la page. C’est parce qu’il analyse le chevauchement du contenu et pas seulement la correspondance des mots-clés cibles.

Cela dit, l’outil n’est pas parfait. Si vous utilisez couramment certaines phrases CTA, vous risquez d’avoir de mauvaises suggestions. Il faut donc faire preuve de discernement.

L’outil dispose également d’un compteur de liens internes très pratique qui vous permet de savoir combien de relations une page possède. Malheureusement, vous ne pouvez pas cliquer sur le nombre pour afficher les URL de liaison réelles, ce qui serait vraiment utile.

ContentKing

Je suis constamment étonné par la puissance de cet outil. ContentKing est un outil complet de diagnostic de site web qui fonctionne en temps réel. En d’autres termes, vous n’avez jamais besoin de programmer des visites parce qu’il explore en permanence votre site Web.

Les données sont intenses, et vous disposez d’une grande liberté pour filtrer et visualiser les problèmes. Par exemple, le tableau de bord vous montre chaque URL de votre site ainsi que le nombre de liens internes. Plongez dans un rapport d’URL et vous verrez exactement le nombre de liens d’une URL donnée, y compris les liens internes, externes, entrants et sortants.

ContentKing signale également les liens brisés et les liens redirigés, et vous alerte en cas de liens brisés ayant un impact important (comme les liens à l’échelle du site). La structure des liens internes d’un site a un impact important sur le score d’importance d’une page. Comme le logiciel suit tous les changements, y compris le score d’importance, vous pouvez utiliser ces données pour identifier rapidement les changements dans votre structure de liens internes.

Contrairement aux limitations de Yoast, le logiciel de ContentKing vous montre chaque URL, et pas seulement le nombre de liens.

Ahrefs

Ahrefs est devenu mon outil de référencement préféré pour la recherche de mots-clés et la vérification des liens retour. Mais, il est également étonnant pour l’analyse des liens internes. Je l’utilise pour vérifier non seulement mes propres pages principales pour l’ajout de liens, mais aussi les pages des concurrents et les cibles de construction de liens.

Ouvrez le rapport Top Pages by Links, et triez la liste par UR (URL Rating) le plus élevé. Vous pouvez même rechercher des termes spécifiques si vous voulez trouver une page qui mentionne un mot clé.

Le mot de la fin

Alors, les liens internes aident-ils le référencement ? Absolument.

Le référencement est bien plus que l’optimisation des balises de titre, l’ajout de mots-clés et la création de quelques liens. Il s’agit de créer la meilleure expérience possible pour vos utilisateurs, d’être présent tout au long de l’entonnoir et de s’assurer que les moteurs de recherche voient votre valeur autant que les utilisateurs.

Une approche stratégique des liens internes peut vous aider à atteindre ces objectifs tout en amplifiant l’efficacité de vos résultats.

Leave your vote

Comments

0 comments