Site de niche : le guide complet en 2024

J’ai lancé mon premier site de niche en janvier 2019, dans la thématique du trading sans savoir que ce n’était pas le choix le plus judicieux. Heureusement, aujourd’hui, ce même site me rapporte encore plusieurs centaines d’auros chaque mois, principalement grâce à l’affiliation. Depuis, j’ai crée plus d’une vingtaine de site sur des domaines expirés ou non, dans des thématiques diverses et variées. Voici le fruit de mes 5 ans d’expérience en édition de site pour comprendre en détail le business des sites de niche.

Qu’est-ce qu’un site de niche ?

Un site de niche est un site internet qui couvre une thématique précise, plus ou moins large, qui attire du trafic via les moteurs de recherche. Ce trafic est ensuite monétisé avec différentes méthodes comme la vente de liens, l’affiliation ou l’affichage de publicité. On appelle éditeur de site les personnes qui créent et exploitent ces sites.

Hormis plusieurs différences structurelles, le site de niche se distingue d’un e-commerce car il ne vend pas de produits physiques.

Les avantages
  • Vous avez peu ou pas de service client à gérer comparé à un e-commerce
  • Les méthodes de monétisations sont très variéesLa source de trafic principale est pérenne et ne demande pas de payer pour être maintenue
  • Un site de niche est un vrai asset en ligne qui se revend en moyenne 36 fois son revenu mensuel
  • C’est une excellente idée de business pour les introvertis
Les inconvénients
  • Vous avez peu ou pas de service client à gérer comparé à un e-commerce
  • Les méthodes de monétisations sont très variées
  • La source de trafic principale est pérenne et ne demande pas de payer pour être maintenue
  • Un site de niche est un vrai asset en ligne qui se revend en moyenne 36 fois son revenu mensue

Les différents types de site de niche

A mon sens, on peut distinguer plusieurs typologies de sites de niche :

  • les sites MFA ;
  • les sites d’affiliation et / ou de vente de liens ;
  • Les sites d’actualité ;
  • les annuaires.

Les sites MFA

MFA est l’accronyme pour “made for Adsense”. Alors que ce type de site de niche était très populaire auparavant, la baisse des revenus publicitaire a tendance a détourner les éditeurs de site de ce business model. D’autant plus qu’en France, dans une même niche le RPM est inférieur à celui des US.

Personnellement, je possède encore plusieurs MFA et j’apprécie ce modèle car il permet de monétiser du contenu purement informatif.

Avec Google Discover, le modèle MFA peut encore générer des revenus intéressants avec un seul site, mais la plupart du temps, il faudra avoir un portefeuille de 4 ou 5 MFA pour en vivre.

Un exemple de site de niche MFA : monumentsdemadrid.com

Un petit site de niche MFA très moche implénté depuis très longtemps, mais qui fonctionne relativement bien, principalement avec de publicité. En bref, une bonne muse qui doit générer quelques centaines d’euros par mois.

Les sites d’affiliation et / ou de vente de liens

La principale différence entre ce type de site de niche et les MFA est la méthode de monétisation. Les sites d’affiliations, comme leur nom l’indique gagnent de l’argent en faisant la promotion de produits ou d’offres et éventuellement avec des articles invités.

Généralement, leur design est plus complexe qu’un site optimisé pour l’affichage de pub, même si certains cumulent les 3 types de monétisations sur un seul site.

Si vous souhaitez commencer en affiliation, Amazon Associate est un excellent choix, mais il faudra rapidement évoluer vers des plateformes qui proposent de meilleures commissions. Par ailleurs, il peut aussi être judicieux d’opter pour Temu, un équivalent plus récent, qui offre de meilleures commissions.

Un exemple de site d’affiliation : lesmakers.fr

Un site d’affiliation tenu par un éditeur bien connu en France, qui produit aussi du contenu (et fait de l’édition de site) sur l’expatriation. Croyez-moi, il en vit largement.

Les sites d’actualités

Les éditeurs de site qui travaillent avec des sites d’actualités sont généralement très avancés, et je pense que c’est le type de site le plus difficile à rentabiliser.

Concrètement, il s’agit de se positionner sur des requêtes populaires à un instant T, et d’apparaitre sur Google News ou Discover pour monétiser le trafic, avec de la publicité généralement.

Même si le volume de trafic sur ce type de site est très important, il faut constamment publier du nouveau contenu, rendant la méthode moins scalables que les autres. Avec ce modèle, vous êtes en concurrence directe avec les grands médias comme Le Monde.

Les annuaires

Un site de type annuaire se positionne sur des requêtes locales, de type “mot-clé + ville”. Les éditeurs, pour attirer du trafic avec ce genre de site se basent sur le nombre important de pages créées et la faible compétition sur les requêtes locales.

Pour la monétisation, il faudra compter sur la publicité ou la génération de leads, principalement. J’apprécie particulièrement ce modèle, car un annuaire ne demande que très peu de maintenance dans le temps une fois en ligne. En revanche, les barrières à l’entrée sont très importantes, et le développement d’un tel site nécessite quelques connaissances en développement.

Un exemple d’annuaire : etienne-services.fr

Etienne Serivces utilise une combinaison de paragraphes et de variables propres à chaque ville pour créer des milliers de pages et se positionner sur des reqûetes locales. Ici, c’est de la génération de lead pure et dure, et il est très probable qu’il y ait plusieurs personnes derrière ce projet.

Choisir la thématique de son site : l’étape indispensable

Bien choisir sa niche en édition de site est d’autant plus important que les premiers résultats peuvent être longs à atteindre. D’autant plus qu’avec les réseaux sociaux, on est facilement happé par le syndrome de l’objet brillant. Pour cette raison, il faut choisir une niche qui nous intéresse, tout en s’assurant que celle-ci est monétisable.

Faites l’inventaire de vos passions

Si vous deviez lancer un site de niche sur une thématique qui vous passionne, ce serait l’idéal. En plus d’avoir déjà une réelle expertise sur le sujet, ce qui est un signal positif pour Google, vous verrez qu’il sera aussi plus facile d’être régulier dans la production de votre contenu.

Étudiez le potentiel de monétisation

En édition de site, comme dans tout business, les thématiques les plus “monétisables” sont celles où les personnes dépensent le plus, et ou les marges sont importantes. Je pense en particulier à des idées de niches comme la finance, les compléments alimentaires ou la rencontre. Mais soyons honnêtes, ces thématiques sont extrêmement compétitives.

Non pas qu’en tant que débutant vous n’aurez pas de résultats, mais il faudra aborder la niche sous un angle assez original pour ranker rapidement, et générer vos premiers revenus.

Prenons l’exemple de la finance, une thématique pour laquelle vous avez une certaine expérience. Plutôt que d’aborder la niche « cryptomonnaie », un débutant a tout intérêt à aller chercher une sous-niche comme les cartes de paiement en crypto.

Soyez opportuniste

Depuis que je suis dans le business en ligne, l’opportunisme a toujours été une stratégie payante, en particulier en édition de site.

Une stratégie intéressante est de chercher des sites avec très peu d’autorité, ou du contenu de faible qualité bien positionnés dans les résultats de recherche.

Pour trouver des sites avec peu d’autorité :

  1. rendez-vous sur Ahrefs, et analyser un site connu de votre thématique (avec beaucoup d’autorité ou non, ce qui compte c’est la thématique) ;
  2. Dans l’onglet Organic competitors, triez par domain rating (DR) ;
  3. Trouver les sites avec un DR faible, et qui génère du trafic ;
  4. Récpuérez les mots-clés pour lesquels se positionnent ce site ;
  5. Répétez le processus jusqu’à obtenir une liste de sujets pertinents ;
  6. A ce stade, vous avez fait 50% de votre travail de recherche de mots-clés.

Trouver un nom de domaine

Le nom de domaine est la première chose que l’on retient d’un site de niche. Autant vous dire que bien le choisir est important, même s’il ne faut pas passer 1 journée à trouver le bon nom de domaine.

En dehors de l’aspect branding du nom de domaine, bien choisir son nom de domaine peut permettre d‘obtenir des résultats plus rapidement de plusieurs manières :

  • en utilisant un EMD ;
  • en choisissant le bon TLD ;
  • en optant pour un nom de domaine expiré.

Bien que ces méthodes ne soient pas indispensables et ne garantissent en rien de meilleurs résultats, il est intéressant de savoir qu’elles existent.

Utiliser un EMD pour son site de niche

EMD est l’accronyme pour Exact Match Domain. Plus simplement, il s’agit d’un nom de domaine qui reprend le mot-clé principal exact de la thématique. Voici quelques exemples de sites de niches construits sur des noms de domaine :

  • compte-pro.com, 38000 visites par mois, un comparateur de comptes bancaires professionnels ;
  • plombier-lille.pro, 327 visites par mois, un annuaire des plombiers à Lille ;
  • loi-pinel.fr, 8900 visites par mois, un site de génération de leads sur la loi pinel.
Mon avis sur les EMD

Effectivement, les Exact Match Domains (EMD) peuvent être efficaces, mais ils ne sont pas essentiels à la réussite d’un site. Il est courant de voir des sites de meilleure qualité, en particulier ceux axés sur une marque forte, surpasser les EMDs en termes de performances SEO. Toutefois, il est à noter que l’efficacité des EMD semble avoir diminué au cours des deux dernières années.

NB : si votre SERP comporte déjà un EMD, démarquez-vous avec un nom de domaine plus original 😉

Quel tld choisir pour son nom de domaine ?

J’ai testé plusieurs TLD sans voir de réelles différences quant aux résultats SEO. Toutefois, le tld renvoi un certain signal au visiteur du site :

  • .fr, pour un site franco français ;
  • .com, le plus connu, y compris pour un site français ;
  • .org, pour une cause sans objectif de monétisation derrière (je monétise mes .org, pas de soucis) ;
  • .io pour des sites technologies
  • .crypto pour des sites thématisés sur le sujet.

Choisissez un TLD qui aligne le mieux votre site avec les attentes de votre audience cible et les objectifs spécifiques de votre projet, sans y passer une journée.

Mon avis sur les noms de domaine expirés

On parle de domaine expiré pour désigner un nom de domaine qui n’a pas été renouvelé après la fin du contrat, et qui revient dans le domaine publique.

Google garde une trace de l’historique d’un nom de domaine, ce qui conduit, généralement a des résultats plus rapide en SEO, lorsqu’on le remet en ligne, avec du contenu sur la même thématique.

Créer son site de niche sur un nom de domaine expiré permet également d’avoir de bons backlinks qui ont été fait il y a plusieurs années, et de bénéficier du jus SEO de gros sites.

Même si cette méthode donne de bons résultats, notamment pour éviter la sandbox de Google, les noms de domaines expirés peuvent aussi être contre productifs s’ils sont mal choisis en se faisant pénaliser par Google.

En conclusion, si vous débutez en édition de site, optez pour un domaine neuf. Cela prendra plus de temps, mais vous minimisez les risques d’erreurs.

Où trouver des noms de domaine expirés ?

La plateforme la plus connue pour trouver des noms de domaines expirés est expireddomains.net. Il existe aussi des options payantes comme Odys.global ou kifdom pour une alternative française.

Quid de l’hébergement et du paramétrage du site internet ?

Pour faire simple, choisir un hébergement qui tient la route est indispensable pour deux raisons (il y en a d’autres, mais ce sont les principales) :

  • les performances et la sécurité du site ;
  • la facilité à contacter le service client en cas de soucis.

D’autant plus qu’en fonction de l’hébergeur, vous aurez accès à plus ou moins d’options pour la configuration de votre site, du choix du CMS, à la modification du fichier htaccess.

L’hébergement

Pensez-y, l’hébergement d’un site web, c’est un peu comme une banque. Une fois qu’on y est, on y reste pour de longues années.

Depuis mes débuts, j’utilise surtout Siteground pour la facilité d’utilisation. Pour être honnête, il existe d’autres solutions d’hébergements avec un bon rapport qualité / prix, mais ce qui m’a fait rester c’est le service client.

Alors certes, il n’y a que des anglophones, mais ils sont disponibles 24/7 et ils m’ont toujours trouvé une solution, en allant même à me conseiller sur des problématiques techniques qui vont au-delà de leur scope.

Le choix du CMS

WordPress est le CMS le plus utilisé, et adapté pour l’édition de site. Et pour cause, le CMS est facile à prendre en main et laisse énormément de possibilités de personnalisation, autant au niveau design que sur le plan technique. Rien ne sert à s’embêter avec d’autres CMS, comme un Drupal par exemple. Je vois seulement 2 cas où choisir une alternative à WordPress pourrait être pertinent :

  • Si vous voulez un design vraiment beau, plus facilement, optez pour Webflow ;
  • Si vous êtes développeur, un site construit sur un framework JS peut être intéressant, mais il faudra tenir compte de toutes les problématiques de SEO Javascript.

Sécurité et Maintenance du Site

La sécurité et la maintenance de votre site ne sont pas des aspects à prendre à la légère. Ils constituent le fondement de la fiabilité et de la durabilité de votre projet en ligne. Voici quelques pratiques essentielles à adopter pour assurer une sécurité optimale et une maintenance efficace de votre site.

Utilisation des Certificats SSL

Les certificats SSL (Secure Socket Layer) sont indispensables pour sécuriser les échanges d’informations entre le serveur de votre site et les navigateurs de vos visiteurs. Ils cryptent les données sensibles, telles que les informations personnelles et de paiement, ce qui rassure vos utilisateurs et améliore le référencement de votre site. La plupart des hébergeurs proposent aujourd’hui des certificats SSL gratuitement. Assurez-vous que votre site fonctionne en HTTPS, signe d’une navigation sécurisée. De nos jours, la plupart des hébergements proposent les certificats SSL et le https.

Mise à jour régulière des plugins et thèmes

WordPress et d’autres CMS sont régulièrement ciblés par des attaques en raison de leur popularité. Cependant, la communauté WordPress est très réactive et propose des mises à jour fréquentes pour corriger les vulnérabilités. Veillez à mettre à jour régulièrement vos thèmes et plugins pour protéger votre site contre les failles de sécurité. Activez les mises à jour automatiques lorsque c’est possible ou vérifiez manuellement les mises à jour disponibles régulièrement.

Sauvegardes régulières du site

En cas de problème, disposer d’une sauvegarde récente de votre site peut vous sauver la mise. Malheureusement, on n’en n’a pas conscience avant d’y être confronté. Configurez des sauvegardes automatiques de votre site et de sa base de données. Ces sauvegardes doivent être stockées dans un emplacement sûr et si possible, hors site (comme sur un cloud ou un disque dur externe) pour vous prémunir contre la perte de données.

Sécurisation de l’accès administratif

Utilisez des mots de passe forts pour tous les comptes ayant accès à l’administration de votre site. Envisagez également l’utilisation d’authentifications à deux facteurs pour renforcer la sécurité. Limitez le nombre d’essais de connexion échoués et changez régulièrement les mots de passe.

Surveillance et protection contre les malwares

Installez un plugin de sécurité fiable qui surveillera votre site à la recherche de logiciels malveillants et bloquera les tentatives de piratage. Des solutions comme Wordfence, Sucuri, ou iThemes Security offrent une protection solide contre de nombreuses menaces.

La recherche de mots-clés

Nous voici avec la niche, le CMS et l’hébergement. Il faut donc trouver les mots-clés de cette niche pour rédiger le contenu.

Concrètement, il s’agira de choisir des mots-clés pertinents vis-à-vis de la thématique, sur lesquels on veut se positionner pour monétiser notre trafic.

Si vous débutez en édition de site, que vous n’avez jamais fait de recherche de mots-clés, voici ce qu’il faut retenir :

  • le volume de recherche est sans doute l’une des métriques les moins fiables des outils SEO ;
  • la difficulté SEO est un meilleur indicateur ;
  • google est votre meilleur ami pour trouver des mots-clés

Pourquoi ne pas se fier qu’au volume de recherche ?

Les outils SEO qui fournissent des volumes de recherche ne se basent que sur des estimations à partir de bases de données plus ou moins anciennes. D’ailleurs, on se rend assez vite compte que le Keyword Planner de Google fournit des volumes plus fiables que Ahrefs ou SEMRush.

En revanche, les données ont tendance à être plus précises seulement lorsque vous avez déjà fait de la publicité payante sur ce compte.

Mon conseil : se fier à Google

Google est votre meilleur ami lorsqu’il s’agit de trouver des mots-clés pertinents, puisqu’il vous suggère directement des requêtes basées sur les recherches d’autres utilisateurs. Pour trouver des idées de mots-clés avec Google, pensez aux People also ask, à l’autosuggest et aux recherches associées.

Comment faire une recherche de mots-clés ?

Il n’y a pas une méthode pour faire sa recherche de mots-clés.

Vous pouvez commencer par brainstormer toutes les thématiques relatives à tout ou partie de votre niche, par exemple en vous posant les questions suivantes :

  • Qui est mon persona ?
  • Quels sont ses problématiques ?
  • Quels sont ses buts ?
  • Où se trouvent ses plus grosses frustrations ?

Par la suite, cherchez directement dans les résultats de recherche de potentiels concurrents. C’est relativement simple et efficace avec l’outil gratuit d’Ahrefs.

Généralement, je considère qu’au moins 100 à 150 mots-clés est un bon début. Vous étofferez votre liste au fur et à mesure de la création du site.

Comment analyser ses concurrents pour trouver des mots-clés pertinents ?

L’analyse des concurrents est une étape cruciale dans la recherche de mots-clés pour votre site de niche. Elle vous permet non seulement de comprendre sur quels termes vos concurrents se positionnent mais aussi de découvrir des opportunités de mots-clés moins évidentes que vous pourriez exploiter. Voici 7 choses à faire pour bien comparer ses concurrents :

1. Identification des Concurrents : Commencez par identifier qui sont vos principaux concurrents dans votre niche. Utilisez Google pour rechercher vos principaux mots-clés et notez quels sites apparaissent régulièrement dans les résultats de recherche. Concentrez-vous sur ceux qui partagent une thématique similaire à la vôtre.

2. Utilisation d’Outils SEO : Des outils comme Ahrefs, SEMrush ou même l’outil gratuit d’Ahrefs peuvent vous aider à examiner en profondeur le profil de mots-clés de vos concurrents. Entrez l’URL de leurs sites dans ces outils pour obtenir une liste des mots-clés pour lesquels ils se classent, ainsi que des informations sur le volume de recherche, la difficulté SEO, et la position dans les résultats de recherche.

3. Analyse des Contenus : Examinez les contenus de vos concurrents qui se classent bien pour des mots-clés pertinents. Quel type de contenu produisent-ils ? Des guides détaillés, des avis, des comparatifs ? Cette analyse vous donnera des idées sur les formats de contenu qui résonnent avec l’audience dans votre niche.

4. Repérage des Lacunes : En analysant vos concurrents, cherchez des lacunes dans leur couverture de contenu. Y a-t-il des questions importantes qui ne sont pas abordées ? Des sous-thèmes peu explorés ? Ces lacunes représentent des opportunités pour vous de créer du contenu unique et précieux qui peut attirer du trafic.

5. Analyse des Backlinks : Vérifiez d’où proviennent les backlinks de vos concurrents. Les sites qui les lient sont-ils pertinents pour votre niche ? Y a-t-il des opportunités de backlinking que vous pouvez également exploiter ? Les outils SEO peuvent vous aider à identifier ces backlinks et à évaluer leur qualité.

6. Suivi des Tendances : Soyez attentif aux tendances émergentes dans votre niche en surveillant les sites de vos concurrents. Les nouveaux sujets ou produits qu’ils commencent à couvrir peuvent indiquer des mots-clés en devenir.

7. Utilisation des « People Also Ask » et des Suggestions de Recherche : Google offre une mine d’informations sur les requêtes connexes et les questions fréquemment posées par les utilisateurs. Examinez ces sections pour vos mots-clés cibles et ceux de vos concurrents pour découvrir des idées supplémentaires de mots-clés.

Créer l’arborescence du site internet

Une fois les mots-clés trouvés, il faut créer la structure du site. Cette dernière doit être claire et logique :

  • Pour que le lecteur s’y retrouver et profite d’une bonne expérience ;
  • Pour que Google crawl plus facilement notre site.

En 2019, quand j’ai commencé le SEO, j’ai toujours créé des sites sur des thématiques très précises, en faisant des liens entre les pages qui traitent de sujet proches.

Finalement, ce n’est qu’une question de bon sens, mais ce n’est qu’au bout de 2 ans que j’ai découvert ces concepts plus techniques de SEO, et que mes résultats ont vraiment décollé.

Je suis un fan du cocon sémantique

Laurent Bourelly a conceptualisé le concept de cocon sémantique. Vous ne le connaissez pas ? Je vous laisse le découvrir, mais peu importe ce qu’on pense du personnage, ce mec est très chaud en SEO, loin des bouffeurs de pastilles vertes de Linkedin.

Un bouffeur de pastilles vertes, c’est quoi ?

Un concept que je viens d’inventer pour désigner quelqu’un qui se dit SEO et dont l’un des seuls objectifs est de cocher les deux pastilles vertes de Yoast SEO (voyons combien de temps le SEO game français prend pour s’approprier l’expression^^).

Enfin bon, revenons à notre structuration de site en cocon sémantique.

Il s’agit d’organiser le contenu d’un site web de manière à renforcer son autorité sur un sujet donné aux yeux des moteurs de recherche.

Commencez par définir clairement la thématique principale de votre site. Cette thématique doit être assez large pour englober plusieurs sous-thèmes, mais suffisamment spécifique pour cibler une niche particulière.

Séparez votre thématique principale en sous-thèmes pertinents. Chaque sous-thème représentera un ensemble de contenus qui seront étroitement liés et qui couvriront un aspect spécifique de votre thématique principale.

Pour chaque sous-thème, effectuez une recherche approfondie de mots-clés. Cela implique de trouver des mots-clés principaux et des mots-clés secondaires qui sont directement liés à chaque sous-thème.

Liste d’outils pour créer la structure de son site

J’aimerais vous donner des outils pour créer son cocon sémantique de A à Z, mais la vérité est qu’il faut juste se poser devant un Google Sheet, et réfléchir à sa structure. Je ne dit pas qu’il faut être à 100% “artisanal”, mais à moment ou un autre, il faudra se poser devant son tableau, et faire des ajustements. Néanmoins, voici quelques tips et outils qui m’aide à accélérer le processus :

  • Trouver des entités SEO avec Topically.io
  • Trouver des ontologies du sujet principal avec chatgpt
  • Trouver des people also ask avec le site du même nom
  • Créer une première ébauche de cocon sémantique grâce au GPTs de Vincent Terrasi et Baptiste Guiraud, disponible ici.

Quelle structure d’url pour un site de niche ?

Organisez votre mots-clés en silos, c’est-à-dire en groupes qui correspondent à vos sous-thèmes. Chaque silo contiendra des pages ou des articles qui traitent exclusivement du sous-thème concerné. Cette organisation facilite la navigation pour les utilisateurs et renforce la pertinence sémantique de chaque silo aux yeux des moteurs de recherche.

Créer le contenu

Une fois le cocon sémantique créé, il faut savoir par où commencer. Admettons que votre page d’accueils et vos pages essentielles soient faites. L’heure est maintenant venue de créer le contenu.

Créer le calendrier éditorial de son site de niche

Pour savoir quel contenu publier en premier, j’utilise deux approches :

  • celle qui consiste à commencer par les pages piliers, puis les pages filles…etc
  • celle qui consiste à commencer par les requêtes les moins compétitives et d’ajuster l’ordre de rédaction selon les clusters les plus pertinents.

Les deux méthodes ont leurs avantages.

La première permet de positionner ses “grosses pages” dès le début, leur laissant ainsi plus de temps pour ranker. En contre-partie, puisque vous commencez par des requêtes plus compétitives, les résultats viendront plus lentement. J’utilise surtout cette méthode pour remonter un domaine expiré.

La seconde méthode consiste à viser la longue traine dès le début, pour espérer des résultats plus rapides. Lorsque vous voyez les premières impressions sur un cluster en particulier, créez sa page pilier et toutes les pages de ce dernier.

D’expérience, c’est un bon signal d’avoir un taux de page important dans le top 10 des résultats de recherche, car google vous “trust” plus facilement pour aller chercher des requêtes plus compétitives.

Concrètement, j’essaie de publier des articles qui visent des mots-clés avec une forte proximité sémantique de manière à faire des liens entre eux le plus rapidement.

Créer le contenu

Pour continuer sur cette histoire de trust par Google, contrairement à certains SEO qui veulent publier rapidement au début quitte à baisser en qualité, je pense qu’il faut publier du contenu irréprochable, surtout au début.

Ce n’est pas pour rien que les sites qui fonctionnent bien en IA sont pour la plupart d’anciens domaines où le contenu est de très bonne qualité.

En plus de créer du contenu de qualité, la fréquence et la régularité de publication entre en compte. J’essaie toujours de m’arranger pour sortir un article par jour pour un site que je lance, pendant au moins les 3 premiers mois. Peu importe si vous en faites 1 par semaine, ou par mois, l’important est d’être régulier.

D’autres stratégies de contenu avancées

Pour se démarquer dans le vaste monde du web, enrichir son site de niche avec des stratégies de contenu avancées est essentiel. Ces approches englobent divers formats qui peuvent significativement augmenter l’engagement des utilisateurs et renforcer la visibilité de votre site. Voici quelques stratégies avancées à considérer :

1. Contenu Vidéo : La vidéo est un format de contenu extrêmement populaire et engageant. Intégrer des vidéos explicatives, des tutoriels, ou des revues de produits peut non seulement enrichir vos articles, mais aussi améliorer le temps passé sur le site par les visiteurs. Les vidéos peuvent être publiées sur votre site ou via des plateformes comme YouTube, avec des liens renvoyant à votre site, créant ainsi une stratégie de contenu cross-platform.

2. Podcasts : Lancer un podcast autour de votre niche peut vous permettre de capter une audience différente et de construire une communauté fidèle. Les podcasts offrent un format pratique pour les utilisateurs souhaitant consommer du contenu en multitâche. Ils sont parfaits pour approfondir des sujets, interviewer des experts de la niche, ou discuter des dernières tendances.

3. Infographies : Les infographies permettent de présenter des données et des informations complexes de manière visuelle et facilement digestible. Elles sont très partageables sur les réseaux sociaux et peuvent générer des backlinks précieux lorsque d’autres sites les reprennent. Utilisez des outils comme Canva ou Piktochart pour créer des infographies attrayantes et informatives.

4. Contenu Interactif : Quizzes, sondages, et calculatrices personnalisées peuvent augmenter l’engagement en encourageant les interactions directes avec votre contenu. Ce type de contenu ajoute une couche d’interactivité qui peut améliorer l’expérience utilisateur et fournir des données précieuses sur les préférences de votre audience.

5. Guides Longs et E-books : Publier des guides approfondis ou des e-books téléchargeables sur des sujets spécifiques à votre niche peut positionner votre site comme une autorité. Cela peut également servir d’outil de génération de leads en offrant ces ressources en échange d’informations de contact.

6. Articles de Fond et Opinions d’Experts : Produire des contenus qui explorent en profondeur des sujets controversés ou des perspectives uniques peut vous distinguer. Inviter des experts de votre niche à contribuer à votre site peut également enrichir votre contenu et élargir votre audience.

Bien optimiser son maillage interne

Le maillage interne joue un rôle crucial dans la structure en cocon sémantique. Chaque article ou page d’un silo doit être lié aux autres contenus du même silo par des liens internes, en utilisant des ancres de texte pertinentes. De plus, établissez des liens depuis les pages de sous-thèmes vers la page principale de la thématique principale. Cela aide à distribuer l’autorité de la page à travers le cocon.

Comment savoir quels liens faire pour du maillage interne ?

Avant de commencer à créer des liens internes, il est essentiel d’établir une stratégie cohérente. Cette stratégie doit prendre en compte la hiérarchie de votre contenu et la manière dont vous souhaitez guider vos visiteurs à travers votre site. Commencez par identifier les pages les plus importantes (souvent appelées pages « piliers ») qui fournissent une vue d’ensemble approfondie sur les principaux sujets de votre site. Ensuite, créez des liens internes depuis ces pages piliers vers des articles spécifiques (pages « satellites ») qui traitent de sous-thèmes ou de questions précises. L’objectif est de créer un réseau de contenu interconnecté qui améliore l’expérience utilisateur et renforce l’autorité de votre site sur des sujets spécifiques.

Varier les ancres de liens

Le choix des ancres de texte pour vos liens internes a un impact significatif sur le référencement de votre site. Les ancres de texte doivent être descriptives et contenir des mots-clés pour lesquels vous souhaitez que la page cible soit classée. Cependant, il est crucial de varier les ancres de texte pour éviter une optimisation excessive, qui pourrait être pénalisée par les moteurs de recherche. Un bon équilibre consiste à utiliser des ancres de texte naturelles et contextuelles, qui s’intègrent harmonieusement dans le contenu de votre page. Cela inclut l’utilisation de synonymes, de variations de mots-clés, et de phrases qui reflètent l’intention de recherche des utilisateurs, améliorant ainsi la pertinence et l’autorité de vos pages aux yeux des moteurs de recherche.

Une étude de Zippy montre qu’en moyenne les pages qui ont plus de 20 variations d’ancres reçoivent plus de trafic.

Les backlinks, ou liens entrants, sont essentiels pour améliorer le référencement et la visibilité d’un site web. Ils agissent comme des votes de confiance d’autres sites web, indiquant aux moteurs de recherche que votre contenu est pertinent et digne d’être mis en avant dans les résultats de recherche. Pour un site de niche, développer une stratégie de backlinks robuste est crucial pour se démarquer dans un environnement compétitif.

La réponse est oui. Les backlinks sont nécessaires pour tout site souhaitant améliorer son classement dans les moteurs de recherche. Pour un site de niche, les backlinks de qualité provenant de sites pertinents et autoritaires dans votre domaine peuvent non seulement augmenter votre visibilité mais aussi aider à établir votre site comme une ressource fiable dans votre niche.

Ils contribuent à l’autorité de domaine, ce qui est un facteur clé pris en compte par les algorithmes des moteurs de recherche pour le classement des sites, même si la narrative actuelle peut laisser entendre le contraire.

Quand débuter le linkbuilding pour son site de niche ?

Le processus de création de liens devrait commencer dès que vous avez du contenu de qualité à promouvoir. Cela ne signifie pas que vous devez attendre que tout votre site soit rempli avant de commencer à construire des liens. Commencez par les pages les plus importantes et de haute qualité qui offrent une grande valeur ajoutée à votre audience cible. Idéalement, ces efforts débutent après avoir publié les premiers contenus fondamentaux de votre site, ceux qui définissent le mieux votre niche et proposent une information dense et unique.

Travailler son SEO aux petits oignons

Après avoir posé les bases de votre site de niche, de la configuration de WordPress à la publication de contenu et à la création de backlinks, il est temps de peaufiner votre stratégie SEO pour maximiser la visibilité de votre site dans les résultats des moteurs de recherche. Le SEO, ou référencement naturel, est un ensemble de techniques et de pratiques destinées à optimiser votre site pour qu’il soit mieux compris et favorisé par les moteurs de recherche tels que Google.

Cela se divise en trois grandes catégories : le SEO On-page, le SEO Off-Page et le SEO technique.

Le SEO On-page

Le SEO On-page concerne toutes les optimisations que vous pouvez effectuer directement sur votre site. Cela inclut :

  • L’optimisation du contenu : Assurez-vous que votre contenu est riche en informations, bien structuré et optimisé pour les mots-clés pertinents. Utilisez des titres accrocheurs, des sous-titres, des listes à puces et des paragraphes courts pour améliorer la lisibilité.
  • La structure des URL : Les URL doivent être courtes, descriptives et inclure le mot-clé principal de la page pour aider les moteurs de recherche à comprendre le contenu de la page.
  • L’utilisation des balises Hn : Utilisez correctement les balises H1 pour les titres principaux, et les balises H2, H3 (et ainsi de suite) pour structurer votre contenu en sections et sous-sections logiques. Cela aide à organiser votre contenu et à indiquer aux moteurs de recherche la hiérarchie de l’information sur votre page.
  • L’optimisation des images : Assurez-vous que toutes les images sur votre site sont optimisées en termes de taille et de format, et utilisez des balises alt descriptives pour aider les moteurs de recherche à comprendre ce que représentent les images.

Le SEO Off-Page

Le SEO Off-Page fait référence aux actions réalisées en dehors de votre site pour améliorer son classement dans les moteurs de recherche. Cela inclut :

  • Les stratégies de netlinking : Acquérir des backlinks de qualité provenant de sites pertinents et autoritaires dans votre domaine. Cela peut inclure le guest blogging, les partenariats, ou les mentions dans les médias.
  • Les réseaux sociaux : Utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir votre contenu et créer des liens retour vers votre site. Cela peut également aider à construire votre marque et à engager votre audience.
  • Le marketing d’influence : Collaborer avec des influenceurs dans votre niche pour atteindre un public plus large et obtenir des liens naturels vers votre site.

Le SEO Technique

Le SEO Technique englobe tous les aspects techniques de votre site qui affectent son classement dans les moteurs de recherche. Cela inclut :

  • La vitesse du site : Un site rapide améliore l’expérience utilisateur et est favorisé par les moteurs de recherche. Utilisez des outils tels que Google PageSpeed Insights pour identifier et corriger les problèmes de vitesse.
  • La responsivité : Assurez-vous que votre site est optimisé pour tous les appareils, y compris les ordinateurs de bureau, les tablettes et les smartphones.
  • L’architecture du site : Une structure de site bien organisée aide les moteurs de recherche à explorer et à indexer vos pages plus efficacement.
  • La sécurité : L’utilisation de HTTPS est désormais un facteur de classement pour Google. Assurez-vous que votre site utilise un certificat SSL pour sécuriser les données des utilisateurs.

Comment monétiser un site de niche ?

Monétiser un site de niche peut se faire de plusieurs manières, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Voici une exploration détaillée des trois principales méthodes de monétisation : la publicité, l’affiliation, et la vente de liens.

La publicité

La monétisation par la publicité implique l’affichage de publicités tierces sur votre site. Les réseaux publicitaires les plus populaires incluent Google AdSense, Media.net, et Ezoic, entre autres. Vous gagnez de l’argent chaque fois qu’un visiteur voit ou clique sur une publicité.

L’affiliation

L’affiliation consiste à promouvoir les produits ou services de tiers en échange d’une commission sur les ventes ou les leads générés. Cette méthode est très populaire dans les sites de niche car elle permet de promouvoir des produits directement liés à votre contenu.

La vente de liens

Vendre des liens est une pratique controversée qui consiste à permettre à d’autres sites d’insérer des liens vers leur contenu sur votre site en échange d’une compensation financière. Bien que potentiellement lucrative, cette méthode peut être risquée car elle va à l’encontre des directives de Google sur les schémas de liens.

D’autres méthodes de monétisation

En plus des approches traditionnelles de la publicité, de l’affiliation et de la vente de liens, il existe d’autres stratégies innovantes pour monétiser un site de niche. Ces méthodes peuvent compléter vos revenus existants ou devenir les principales sources de monétisation selon la nature de votre site et votre audience. Voici quelques options à explorer :

1. Produits Numériques Propres : Créer et vendre vos propres produits numériques, tels que des e-books, des guides pratiques, ou des cours en ligne, peut être extrêmement rentable. Ces produits offrent une grande valeur ajoutée à votre audience tout en vous permettant de garder 100% des revenus générés.

2. Abonnements Premium : Si votre site propose du contenu exclusif ou spécialisé, envisagez de mettre en place un modèle d’abonnement payant. Les membres premium peuvent avoir accès à du contenu exclusif, des conseils personnalisés, ou des outils en ligne, créant ainsi une source de revenus récurrents.

3. Marketing par E-mail : Collecter les adresses e-mail de vos visiteurs vous permet de créer une liste de diffusion pour le marketing par e-mail. Vous pouvez utiliser cette liste pour promouvoir vos produits, des offres d’affiliation, ou des produits partenaires, générant ainsi des revenus à travers des campagnes ciblées.

4. Consultations et Services : Si vous êtes expert dans votre niche, offrir des services de consultation ou des services personnalisés peut être une excellente façon de monétiser votre expertise. Que ce soit à travers des séances de coaching, des audits, ou du développement personnalisé, vous pouvez facturer pour votre temps et votre savoir-faire.

5. Contenu Sponsorisé : Collaborer avec des marques pour créer du contenu sponsorisé est une autre manière de monétiser votre site. Contrairement à la vente de liens, le contenu sponsorisé est généralement plus transparent et peut offrir une valeur ajoutée à votre audience s’il est bien aligné avec votre niche.

6. Vente de Merchandise : Créer et vendre des produits dérivés ou du merchandise lié à votre niche peut également générer des revenus supplémentaires. T-shirts, mugs, autocollants, ou tout autre produit personnalisé peuvent renforcer votre marque tout en offrant une nouvelle source de revenus.

Gérer un site de niche nécessite non seulement une stratégie de contenu et de référencement efficace mais aussi une vigilance constante quant à la conformité légale de vos opérations en ligne. Voici les points clés à considérer pour assurer que votre site respecte les normes légales en vigueur.

Respect du RGPD pour la Collecte de Données

Si votre site de niche est accessible aux résidents de l’Union européenne, il doit se conformer au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Cela implique de mettre en place des mesures strictes concernant la collecte, le stockage, et le traitement des données personnelles. Vous devez fournir aux utilisateurs une politique de confidentialité claire, obtenir leur consentement explicite avant de collecter des données et leur permettre de facilement accéder à leurs données ou demander leur suppression.

Mentions Légales Obligatoires

Tout site web doit inclure certaines mentions légales pour être en conformité avec la loi. Cela comprend l’identification du propriétaire du site (nom, statut juridique, adresse, etc.), des informations sur l’hébergeur du site, et, si applicable, le numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers.

Assurez-vous d’avoir une page dédiée aux mentions légales facilement accessible depuis toutes les pages de votre site.

Disclaimers pour les Affiliations

Si vous monétisez votre site de niche à travers des programmes d’affiliation, vous êtes tenu par la loi d’informer vos visiteurs de cette pratique. Cela se fait généralement à travers un disclaimer ou une note de bas de page spécifiant que vous recevez une commission pour certains des produits ou services recommandés sur votre site. Cette transparence est non seulement une obligation légale dans de nombreux pays, mais elle contribue également à établir une relation de confiance avec votre audience.

Adaptation au Digital Markets Act (DMA)

Avec l’entrée en vigueur prochaine du Digital Markets Act (DMA) de l’Union européenne, les sites de niche devront peut-être réévaluer leur utilisation de certaines plateformes tierces, comme Google Business Profile. Bien que cette réglementation vise principalement les grandes plateformes numériques, il est essentiel de rester informé des évolutions législatives qui pourraient affecter votre visibilité en ligne ou vos pratiques commerciales.

Comment suivre les performances de son site internet ?

Pour optimiser la performance d’un site internet et maximiser son retour sur investissement, il est crucial de suivre et d’analyser régulièrement ses performances. Deux aspects essentiels à surveiller sont le trafic sur le site et les conversions. Voici comment procéder efficacement à ce suivi :

Le suivi du trafic

Le suivi du trafic permet de comprendre comment les utilisateurs trouvent et interagissent avec votre site. Cela inclut le nombre de visiteurs, les pages les plus visitées, la durée des sessions, et bien plus encore. Voici les étapes pour un suivi efficace du trafic :

  • Utiliser Google Analytics : C’est l’outil le plus populaire et le plus complet pour le suivi du trafic web. Configurez Google Analytics sur votre site pour commencer à collecter des données sur vos visiteurs et leurs comportements.
  • Analyser les Sources de Trafic : Identifiez d’où vient votre trafic (recherche organique, références, direct, réseaux sociaux, etc.) pour comprendre quelles stratégies de marketing et de contenu fonctionnent le mieux.
  • Observer les Tendances : Surveillez l’évolution du trafic au fil du temps pour identifier les tendances, les saisons, ou les événements qui influencent la visite de votre site.
  • Suivre le Comportement des Utilisateurs : Utilisez les fonctionnalités de Google Analytics pour voir comment les utilisateurs naviguent sur votre site, quelles pages ils visitent, et où ils quittent votre site. Cela peut vous aider à identifier les points à améliorer.

Le suivi des conversions

Le suivi des conversions est crucial pour mesurer l’efficacité de votre site web à atteindre ses objectifs, qu’il s’agisse de ventes, d’inscriptions à une newsletter, de téléchargements de documents, ou de toute autre action souhaitée. Voici comment suivre les conversions :

  • Définir des Objectifs dans Google Analytics : Configurez des objectifs spécifiques dans Google Analytics pour mesurer les conversions en fonction de vos KPIs (indicateurs clés de performance). Cela pourrait être l’achat d’un produit, l’inscription à une newsletter, ou le remplissage d’un formulaire de contact.
  • Utiliser le Suivi des Événements : Pour des actions spécifiques, comme les clics sur un bouton ou les visionnages de vidéo, utilisez le suivi des événements de Google Analytics pour mesurer l’engagement des utilisateurs.
  • Analyser le Parcours Client : Comprenez le parcours que les visiteurs empruntent sur votre site avant de convertir. Cela peut aider à identifier les obstacles à la conversion et à optimiser le parcours utilisateur.
  • Tester et Optimiser : Utilisez des outils de test A/B pour tester différentes versions de vos pages et voir quelles modifications augmentent les taux de conversion. Des plateformes comme Optimizely peuvent faciliter ce processus.

Le business de l’achat-revente de site de niche

Le business de l’achat-revente de sites de niche est devenu une pratique courante pour les entrepreneurs du web cherchant à investir dans des actifs numériques. Cette approche peut être extrêmement lucrative si elle est effectuée avec discernement.

Vendre son site de niche

La vente d’un site de niche peut être motivée par diverses raisons : réalisation de profits, désir de se concentrer sur d’autres projets, ou simplement parce que le site a atteint un plateau de croissance. Voici comment procéder :

  • Évaluation du Site : Les sites sont souvent évalués en fonction de leurs revenus mensuels, avec un multiple allant de x30 à x40, la moyenne se situant autour de x36. Cela signifie que si votre site génère 1 000€ de revenus mensuels, il pourrait se vendre entre 30 000€ et 40 000€.
  • Préparation à la Vente : Assurez-vous que tous les aspects de votre site sont optimisés et documentés. Cela inclut les revenus, le trafic, les procédures opérationnelles, et tout autre élément qui peut ajouter de la valeur au site.
  • Choix de la Plateforme : Des plateformes comme DotMarket, Flippa, et Empire Flippers spécialisées dans la vente de sites web peuvent vous aider à trouver des acheteurs. Chaque plateforme a ses propres frais et procédures, donc choisissez celle qui correspond le mieux à vos besoins.
  • Création d’une Annonce : Rédigez une annonce claire et détaillée qui met en avant les atouts de votre site. Incluez des informations sur les revenus, le trafic, la niche, et les raisons pour lesquelles le site offre une bonne opportunité.
  • Négociation et Vente : Soyez prêt à négocier avec les acheteurs potentiels. Une fois un accord atteint, assurez-vous de suivre les procédures sécurisées pour le transfert du site et des fonds.

Acheter un site de niche

L’achat d’un site de niche peut être une excellente façon d’entrer rapidement sur un marché ou d’élargir votre portefeuille en ligne. Voici comment s’y prendre :

  • Définir vos Critères : Avant de commencer à chercher un site à acheter, définissez clairement vos critères, notamment en termes de budget, de niche, de revenus, et de potentiel de croissance.
  • Recherche de Sites : Utilisez des plateformes de vente de sites pour trouver des offres qui correspondent à vos critères. Analysez attentivement chaque annonce et demandez des informations supplémentaires si nécessaire.
  • Analyse Approfondie : Effectuez une due diligence pour vérifier tous les aspects du site, y compris le trafic, les revenus, les backlinks, et le SEO. Utilisez des outils comme SEMrush, Ahrefs, ou Google Analytics.
  • Négociation : Soyez prêt à négocier le prix d’achat. Gardez à l’esprit que le vendeur, s’il n’est pas éditeur de site aura une attache sentimentale à son site.
  • Achat et Transfert : Une fois l’accord conclu, utilisez un service de paiement sécurisé pour finaliser la transaction. Assurez-vous également que le transfert du site et de tous les actifs associés est bien effectué.

Faut-il encore monter un site de niche en 2024 ?

En 2024, lancer un site de niche reste une stratégie viable et potentiellement lucrative pour ceux qui sont prêts à s’investir sérieusement dans leur projet. Cependant, le paysage du web étant en constante évolution, il est crucial d’aborder cette entreprise avec une stratégie bien pensée, en évitant de chercher des raccourcis ou la facilité. Voici quelques éléments à considérer :

Ne cherchez pas la facilité

La concurrence dans la plupart des niches est plus intense que jamais, ce qui signifie que simplement choisir une niche et y lancer un site web sans une stratégie réfléchie est peu susceptible de mener au succès. Il est important de :

Faire une recherche approfondie pour identifier des niches avec un bon potentiel de trafic et une concurrence gérable.

Proposer une valeur unique qui distingue votre site des autres dans la même niche.

Créer une vraie marque

Plutôt que de simplement monter un site de niche, pensez à créer une marque autour de votre site. Cela implique de :

Construire une identité de marque forte, avec une mission claire et une proposition de valeur qui résonne avec votre public cible.

Investir dans la qualité du contenu et l’expérience utilisateur pour fidéliser votre audience et encourager le bouche-à-oreille positif.

Développer une présence sur les réseaux sociaux et d’autres plateformes pour renforcer votre marque et créer des communautés engagées.

Qui devrait se lancer dans l’édition de site ?

Les sites de niche ne sont pas uniquement réservés à un type de profil. Deux catégories principales de personnes pourraient particulièrement bien réussir dans ce domaine :

  • Les Experts d’une Thématique : Si vous avez une expertise profonde dans un certain domaine, vous êtes bien placé pour créer un contenu riche et autoritaire qui peut attirer un public fidèle. Votre connaissance approfondie peut vous permettre de découvrir des angles uniques et des sous-niches peu servies.
  • Les Développeurs et les Techniciens en Automatisation : Les individus ayant des compétences techniques, notamment en développement web, en automatisation, et en gestion d’API, ont un avantage pour créer des sites efficaces et pour automatiser une partie du travail répétitif associé à la gestion d’un site de niche, comme le SEO, la publication de contenu, et la gestion des réseaux sociaux.

Les meilleures ressources pour se lancer en édition de site

Entre 2018 et 2019, quand j’ai commencé à m’intéresser aux business en ligne, j’ai consommé énormément de ressources en anglais, principalement sur des forums comme Blackhatworld, même s’il existe de très bonnes ressources en français :

  • abondance.com, la référence en France ;
  • Paul Grillet et son outils Thot SEO, qui publie du contenu sympa sur linkedin ;
  • Les frères Peyronnet, de vrais dinosaures du SEO, ultra pointus sur le plan techniques.

En anglais, je consomme énormément de contenu de ces créateurs :

Questions fréquentes

Quel budget pour se lancer dans l’édition de site ?

Le budget nécessaire pour démarrer un site de niche peut varier considérablement en fonction de nombreux facteurs, tels que le choix entre auto-hébergement ou plateformes gratuites, l’achat de contenu et la stratégie de marketing. En général, vous pouvez démarrer avec un budget aussi bas que 100 à 200 euros pour couvrir les coûts d’hébergement et de nom de domaine pour la première année. Cependant, pour un démarrage plus sérieux incluant du contenu premium, des outils SEO, et éventuellement des campagnes publicitaires, un budget initial de 1000 à 2000 euros serait plus réaliste.

Faut-il des réseaux sociaux pour un site de niche ?

Oui, les réseaux sociaux peuvent jouer un rôle crucial dans le succès d’un site de niche. Ils offrent une plateforme pour engager votre audience, promouvoir votre contenu, et générer du trafic vers votre site. Les réseaux sociaux peuvent également aider à construire une communauté autour de votre niche et à établir votre autorité dans le domaine. Cependant, il est important de choisir les plateformes qui résonnent le mieux avec votre public cible.

Que choisir entre page et article dans wordpress ?

Dans WordPress, les pages sont généralement utilisées pour le contenu statique qui ne change pas fréquemment, tel que les informations de contact, à propos, ou les pages de service. Les articles (ou posts) sont utilisés pour le contenu dynamique, comme les articles de blog, les actualités, ou tout contenu qui bénéficie d’être daté et inclus dans des flux RSS. Pour un site de niche, peu d’importance, mais créer son contenu sur des pages donne plus de liberté pour l’arborescence du site.

À quelle fréquence publier sur un site de niche ?

La fréquence de publication dépend de votre capacité à produire du contenu de qualité et de la compétitivité de votre niche. Une règle générale est de viser au moins un nouvel article par semaine pour garder le site actif et engager votre audience. Cependant, la qualité doit toujours primer sur la quantité. Il vaut mieux publier moins fréquemment du contenu hautement pertinent et bien recherché que de publier fréquemment du contenu de faible qualité.

Quels sont les 3 piliers du SEO ?

Les trois piliers du SEO sont :

  • Le SEO technique : Assure que votre site est bien structuré, rapide, et facile à naviguer pour les moteurs de recherche et les utilisateurs.
  • Le Contenu : Implique la création de contenu de haute qualité, pertinent, et optimisé pour les mots-clés ciblés.
  • L’Autorité (backlinks) : Se concentre sur l’acquisition de liens entrants de qualité depuis d’autres sites web, ce qui renforce la crédibilité et l’autorité de votre site aux yeux des moteurs de recherche.

Pourquoi mon site de niche ne fonctionne pas ?

Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles un site de niche ne performe pas selon les attentes, y compris un manque d’optimisation SEO, un contenu de qualité médiocre, un manque de backlinks, ou simplement une niche trop compétitive. Il est crucial d’analyser vos données d’audience, de réaliser une audit SEO complet, et d’examiner la qualité et la pertinence de votre contenu. Parfois, des ajustements stratégiques, comme affiner votre niche ou améliorer l’engagement utilisateur, peuvent être nécessaires pour voir des améliorations.

Compare items
  • Total (0)
Compare
0